Page 1 sur 1

Les liaisons douces : un air d'inachevé

Posté : lun. mars 08, 2021 6:00 pm
par Jean-Marie C.
La construction, presque achevée, de liaisons douces pour piétons, trottinettes, vélos, entre les communes de la CCPB est une excellente chose. On constate davantage de promeneurs et de cyclistes.
Mais il y a un air d'inachevé :
- nos centres-villes ne sont pas toujours pratiques pour les cyclistes, la piste s'arrêtant souvent aux portes de la ville. Il faut au plus vite terminer l'interconnexion en permettant aux vélos et aux poussettes d'aller au coeur des agglomérations sans danger (et sans trottoirs trop hauts)
- circuler à vélo, promener son enfant en poussette, quelle chance ! Mais faire une piste ou une liaison douce sans penser aux arrêts, c'est limiter son utilisation. Il faut des places pour laisser son vélo ou sa poussette en toute sécurité, des arceaux solides où on peut mettre un antivol, des abris...
- il faut donc recenser les bâtiments publics sans places réservées pour stationner son vélo ou sa poussette en sécurité : mairies, piscines, stades, bureaux de poste et des impôts, parcs...
- il faut instaurer une politique incitative pour que les commerçants, les banques mettent des arceaux près de leur entrée. Pourquoi aller chercher sa baguette à vélo si on se le fait piquer pendant qu'on est dans la boulangerie ? Peut-on laisser sa poussette sans inquiétude devant la banque quand on a un rendez-vous avec son conseiller ?
Pour que les gens utilisent les liaisons douces non seulement pour la promenade mais pour les petits trajets quotidiens où ils sont incités à prendre leur voiture, avoir un réseau qui va jusqu'en centre-ville est nécessaire, mais pas suffisant : il faut penser aux endroits où laisser pour quelques minutes vélo, poussette ou trottinette en toute sécurité.

Re: Les liaisons douces : un air d'inachevé

Posté : mar. mars 09, 2021 12:17 pm
par ETIENNE
Bonne idée...relier l'ensemble des communes de l'intercommunalité en liaison douces notamment leur centre ville, mettre en place des infrastructures pour les moyens de transport doux.
Peut-on envisager un dispositif de navette électrique durant le weekend dans un premier temps pour se déplacer afin de faire ses courses, accéder aux services publics, espaces verts de loisirs...et éviter d'utiliser nos véhicules essence ou diesel.

Re: Les liaisons douces : un air d'inachevé

Posté : dim. mars 14, 2021 5:00 am
par Oz'écolo
Developper les liaisons douces paraît être un point essentiel pour le plan climat. De très bonnes choses ont déjà été faites ou sont en train d'être réalisées ... alors continuons. Nous manquons, en effet, d'endroits pour laisser nos vélos en toute sécurité pendant que nous vaquons à nos achats ou occupations . Par ailleurs, autant que possible, il serait important d'avoir de véritables pistes cyclables sécurisées. Certaines portions ne sont que les lignes tracées au sol qui empiètent sur la chaussée... pas très sécurisantes pour les usagers.

Re: Les liaisons douces : un air d'inachevé

Posté : mar. mars 16, 2021 9:23 pm
par Emmanuel
Bonjour,
Egalement en phase avec vos proposions à savoir :
1- Relier les différentes communes de CCPB par des liaisons douces qui doivent permettre de traverser le centre ville en toute sécurité.
2- Mettre des infrastructures en centre ville afin de faciliter et sécuriser la dépose des vélos, trottinettes,...
3-Faciliter l'accès aux différents espaces vert de la CCPB afin d'y aller autrement qu'en voiture à titre d'exemples :
A-Faciliter l'accès Val des Dames aux vélos et poussettes quitte à les déposer dans des espaces adaptés et sécurisés.
B- Piste cyclable entre Ozoire et Gretz en passant par la gare de RER et le Parking de la Barrière Noire,
C- Passerelle au dessus des voies SNCF entre le parking de la Barrière Noir et la Foret d'Armainvilliers coté Golf Clément Ader.
D- Voie douce sans boue en foret d'Armainvilliers coté Golf Clément ADER qui sépare Ozoire et Gretz : A titre personnel, il m'arrive fréquemment d'aller à Bricomarché d'Ozoire
depuis Gretz tout en promenant mon chien. Les chemins sont souvent boueux. Des chemins en grave calcaire comme à la Barrière Noir, permettrait le
déplacement entre Gretz et Ozoire à pied ou vélo qu'importe la météo.

J' ajouterai également :
- Inciter les vendeurs et réparateur de vélos, trottinettes à s'installer en centre ville, plutôt que d’emmener son vélo en réparation à Pontault-Combault
- La limitation du véhicule thermique dans les centres ville de CCPB présente certes une contrainte pour l’automobiliste, mais des avantages supérieurs en terme d'intérêt général :
Centre Ville plus agréable en terme de qualité de l'air, du bruit, de la sécurité piéton, cycliste. Lorsque on se promène dans un centre ville piéton, nous y prenons le temps et donc c'est bon pour le petit commerce et le climat au sens large.

En terme de mobilité et déplacement, une majorité de la population modifiera durablement ses habitudes de façon vertueuse que si elle adhère au projet de la CCPB.
Le diagnostic et les différentes étapes doivent donc être partagés par le plus grand nombre afin que la CCPB réussisse cet ambitieux projet.
La démarche participative du forum numérique va clairement dans le bon sens.
Les incitations par des infrastructures adaptés et la mise en place de nouvelles règles de circulation peuvent éventuellement se déployer par étapes afin de :
Préparer nos aînés à la conduite du changement.
Permettre aux citoyens les plus jeunes de s'approprier les voies douces en toute sécurité.
Il me semble que le véritable changement d'habitude se fera essentiellement par et pour générations les plus jeunes.

Re: Les liaisons douces : un air d'inachevé

Posté : sam. avr. 17, 2021 7:20 pm
par fredurb1
J'ajoute que les pistes cyclables doivent être suffisamment larges et pratiques pour favoriser l'usage du vélo-cargo.

Souvent la limitation des déplacements doux est lié au problème de la capacité d'emport.

Comment rapporter un pack de lait et un paquet de couches du supermarché à vélo ?

Re: Les liaisons douces : un air d'inachevé

Posté : ven. avr. 23, 2021 10:45 pm
par Emmanuel
Des voies douces suffisamment larges et des parking pour cargot vélos.
C'est plutôt ambitieux quand je voie les rues de certaines communes de CCPB, mais j’adhère à fond.

Re: Les liaisons douces : un air d'inachevé

Posté : jeu. avr. 29, 2021 8:44 am
par fredurb1
Je ne suis pas très objectif sur le sujet ; je suis l'un des co-créateurs de la société Bluemooov qui fabrique des triporteurs. ;)

C'est un marché qui évolue très vite, notamment grâce aux pays du Nord de l'Europe.
https://www.cargobike.jetzt/nrvp-3-0-unter-der-lupe/